Le conseil de famille

LE CONSEIL DE FAMILLE DANS NOTRE DEPARTEMENT



Le conseil de famille

En vertu de l’article 60 du code de la famille et de l’aide sociale (C.F.A.S.), le conseil de famille est un organe chargé de la tutelle des pupilles de l’Etat avec le représentant de l’Etat dans le département qui possède seul la qualité de tuteur.

Le décret n° 85-937 du 25 août 1985, précisant la loi du 6 juin 1984, définit le rôle de cette instance.

Le conseil comprend en tout huit membres, soit :
 
  • Deux conseillers généraux désignés sur proposition du président du conseil général
  • Un membre de l’association d’entraide des pupilles et anciens pupilles du département
  • Deux membres d’associations familiales, dont une association de familles adoptives
  • Un membre d’une association d’assistantes maternelles
  • Deux personnalités qualifiées en matière de protection de l’enfance et de la famille.
Le conseil de famille et le préfet tuteur exercent l’autorité parentale à l’égard des pupilles de l’Etat du département (représentation du mineur, organisation des relations familiales) ainsi que la vigilance à l’égard du suivi assuré par l’Aide Sociale départementale (audition annuelle de la personne à laquelle l’enfant est confié, décision relative au lieu et mode de placement, évolution de la situation individuelle et du projet de l’enfant).

Le conseil de famille doit examiner la situation des enfants admis en qualité de pupilles dans un délai de deux mois à compter de leur admission, et ce, indépendamment de l’examen annuel que lui impose l’article 60 du C.F.A.S.

Pour la réalisation des projets d’adoption des pupilles de l’Etat, le conseil de famille doit se prononcer sur quatre points ; il doit donner son accord au tuteur :
 
  1. Pour le choix des adoptants (accepter ou refuser le projet d’adoption de l’assistante maternelle le cas échéant, ou désigner les futurs adoptants parmi les personnes agréées que lui aura proposés le service de l’ASE)
  2. Pour la date du placement en vue d’adoption (sinon il refuse ce placement)
  3. Pour le contenu des informations qui seront données aux futurs adoptants
  4. Pour le consentement à l’adoption lorsqu’il n’a pas été donné par les parents d’origine.

  5.  
Dans notre département, existent deux conseils de famille dans lesquels EFA Réunion est représenté ; pour l'un d'entre eux, le représentant d'EFA est également président du conseil.

René Vlody
9 Juillet 2009
11 Juin 2015
Lu 2531 fois

Qui sommes-nous ? | L'adoption | Actualité | Autour de l'adoption | A lire, voir et écouter... | L'actualité de l'association | Revue de presse | Accès adhérents | Adhésion


Vous êtes les bienvenus !

Que vous soyez déjà adhérents de l'association, sur le point de nous rejoindre ou simplement de passage, ce site web, notre site, vous est enfin ouvert ! Cela résulte de la mise en commun de quelques bonnes volontés, sans compétences spécifiques en informatique, mais pleines d'allant et de motivation.
Nous pouvons en particulier remercier notre web maître et notre rédacteur-correcteur, sans lesquels rien n'aurait été envisageable ni réalisé.
Notre objectif et nos possibilités matérielles ne sont pas de mettre en avant un lieu virtuel de type professionnel mais plutôt de proposer un espace vivant, évolutif, permettant de s'informer, de vous amener à nous contacter pour, si nécessaire, nous interpeller, nous adresser des suggestions, voire des informations que nous ne posséderions pas.
Que ce soit dans le domaine législatif, dans le cadre de nos expériences personnelles, sous forme de communications de manifestations en rapport avec l'adoption, pour annoncer une « brève » dans le carnet rose...les rubriques présentes à ce jour ne demandent qu'à être modifiées si besoin, qu'à s'améliorer et pourquoi pas se multiplier.
Vous êtes aussi les acteurs de ce vecteur, n'hésitez pas à nous joindre ! L'une des composantes essentielles de notre force et de notre représentativité sera toujours le nombre de nos membres...
Rejoignez-nous !
Philippe BRAVARD


Dernières lectures d'Accueil

Au sommaire du dernier numéro de la revue nationale d'EFA

Accueil n° 190, mars 2019 – La place de la famille de naissance

On entend souvent dire qu’il faut accorder une « juste place » à la famille d’origine : de quoi s’agit-il exactement ? Quelle place occupe réellement la famille d’origine dans les familles adoptives (adoptés, parents adoptifs), dans leur vie ? Au-delà des parents de naissance, ce sont aussi, pour certains, des frères et sœurs, une famille élargie qu’ils connaissent déjà, avec qu’ils ont maintenu des liens (ou pas) ou qu’ils découvrent à l’occasion de retrouvailles. Les témoignages d’adoptés nous donnent à voir des réalités différentes, chacun composant avec sa propre histoire, avec sa capacité à un moment donné d’articuler les deux versants de son identité, et avec les attentes éventuelles des parents et de la famille de naissance. Les parents par adoption font régulièrement part, de leur côté, de leurs inquiétudes lorsque des recherches sont entamées. Que nous en disent les études, mais surtout les principaux concernés, les adoptés ?
 
 

 
Cette publication de la fédération nationale est disponible par abonnement auprès de notre association (onglet "adhérer à EFA Réunion", en haut de page) ou en achat au numéro auprès de notre fédération : 

[accès au site]urlblank:https://www.adoptionefa.org/boutique/accueil-n-190-mars-2019-la-place-de-la-famille-de-naissance/




Ajouter à mes favoris